La responsabilite de proteger : une nouvelle orientation du devoir d'intervention dans les conflits armes.

par Wahiba Taifour

Projet de thèse en Droit public

Sous la direction de Patrick Daillier.

Thèses en préparation à Paris 10 depuis le 28-05-2007 .


  • Résumé

    La responsabilité de proteger s'entend dans un cadre préexistant. le droit international humanitaire repose sur un principe fondamental qui s'exprime en ces termes : 'même en temps de conflit armés, les droits de la personne humaine et ses biens doivent être respectés et protégés'. de même, toute action guerrière doit s'efforcer de ne pas porter des atteintes durables et graves à l'envrionnement naturel. de surcroît, les déplacements de populations civiles sont prohibés. ainsi, les moyens et les méthodes de guerre doivent être réglementés. dans ce cadre, le droit des parties à un conflit armé de choisir des méthodes ou de moyens de guerre est limité. pourtant, malgré l'adhésion quasi universelle aux conventions de genève, de nombreuses infractions sont commises à l'encontre de l'intégrité physique des personnes civiles, des combattants blessés et malades et des prisonniers de guerre, au nom de la notion de 'dommages collatéraux'. il ne suffit plus de proclamer un attachement théorique à la protection des individus et à leurs droits, il nous appartient donc de concrétiser maintenant un concept qui aurait dû toujours prévaloir en effectivité : la responsabilité de protéger les populations de massacres et de la faim. désormais, la responsabilité de protéger implique une évaluation des solutions : il convient de déterminer les critères qui autorisent la relève de l'etat défaillant par la communauté internationale.


  • Pas de résumé disponible.