Les vues animées sur faust dans la cinématographie-attraction.

par Stephane Tralongo

Thèse de doctorat en Études cinématographiques et audiovisuel

Sous la direction de Martin Barnier.

Thèses en préparation à Lyon 2 , dans le cadre de 3la depuis le 07-12-2006 .


  • Résumé

    Cette recherche porte sur l'étude de l'intermédialité des vues animées inspirées du mythe de faust dans la cinématographie-attraction. plus précisément, il s'agit d'identifier les rapports de dépendance, de continuité et de complémentarité de ces vues cinématographiques, avec des séries culturelles de la fin du xixe siècle, telles que la fantasmagorie, la photographie, la saynète de magie, le théâtre des variétés, la féérie et l'opéra. le terme ''cinématographie-attraction'' caractérise d'abord, l'ensemble des vues animées par rapport au cinéma institutionnel et, d'autre part, l'intermédialité des vues animées avec des séries culturelles non cinématographiques. ainsi, les vues sur faust, dont les fabricants ne cachent pas leur volonté de reproduire des oeuvres de théâtre ou d'opéra (berlioz, gounod), s'inscrivent bien dans ces mêmes séries. cependant, toutes relèvent d'un grand maillage intermédial complexe qu'il est nécessaire d'examiner. en effet, à l'intérieur d'une série culturelle, un certain nombre de rapports intermédiaux s'installent avec la vue animée, qui assimile les codes de la représentation de la série (rapport et dépendances), puis les prolonge (rapport de continuité) et enfin en apporte de nouveaux (rapport de complémentarité).


  • Pas de résumé disponible.