Expériences littéraires de la créativité et créativité en didactique du français enseigné comme langue étrangère. : un printemps du FLE.

par Viviane Thivin

Thèse de doctorat en Didactique des langues et des cultures

Sous la direction de Jean-Claude Beacco.

Thèses en préparation à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Langage et langues (....-2015 ; Paris) depuis le 01-10-2005 .


  • Résumé

    Avancer que le texte littéraire a joué un rôle dans l’évolution des pratiques d’enseignement / apprentissage du FLE peut paraître une évidence. Pourtant, la place accordée aux textes littéraires diffère dans le temps. Or, c’est à un moment où les manuels de cours se détournaient le plus de ces textes que des didacticiens spécialistes du FLE se sont servi presque paradoxalement de la littérature pour élaborer de nouvelles activités qui devaient révolutionner la façon d’enseigner et d’apprendre la matière. Élaborées dans la période des années post soixante-huit, ces activités ont modifié à la fois le rôle de l’enseignant et la place de l’apprenant dans la classe. À l’instar de la littérature qu’il enseignait jusqu’alors, le premier perdait de son influence et se muait en animateur bienveillant. Quant au second, il devenait désormais actif et gagnait en autonomie. Libérées des méthodes du passé, les deux parties poussées à plus d’investissement personnel, devaient également trouver plus de plaisir dans leurs nouveaux rôles. Les littératures à l’origine de ce bouleversement sont dites « créatives ». Leurs modes de production reposent soit sur des techniques visant à libérer les auteurs des règles enclavant leur inventivité, soit sur des contraintes favorisant la production d’énoncés répondant à des modèles préétablis. Il va sans dire qu’appliquées dans les cours de FLE, les deux façons de procéder devaient conduire les apprenants à produire des textes dits créatifs à leur tour. La présente recherche porte sur les textes littéraires utilisés et les exercices qu’ils ont engendrés.

  • Titre traduit

    Literary experiments of creativity and creativity in the teaching of French as a foreign language. : a spring of “FLE”.


  • Résumé

    To advance that the literary text has always played a part in the evolution of the practices of teaching/training of French as Foreign Language (FFL) is an obviousness. The place granted to it differs of course in time. However, it is at the moment when the handbooks were turning away from these texts that the didacticians, specialists in FFL, made use of the literature to work out new activities. The latter were to revolutionize the way of teaching and learning the matter. Worked out during the years of post-68, these activities modified the role of the teacher as well as the place of the learner in the class. Following the example of the literature which he taught hitherto, the first lost of its influence and turned into a benevolent instructor. As for the second, from then it became active and gained in autonomy. Released from the methods of the past, the two thorough parts with more personal investment were to also find more pleasure in their new roles. The literatures at the origin of this upheaval are known as «creative». Their modes of production rest either on techniques aiming at releasing the authors of the rules wedging their inventiveness or on constraints supporting the production of types based on prerequisites. It goes without saying that, applied to the FFL courses, the two ways of proceeding should lead learners in turn to produce texts known as «creative». The present research relates to the various literary techniques used and the exercises which they generated.