Haïti :l'évolution de la condition féminine de 1804 à nos jours, un processus difficile à consolider dans une société patriarcale.

par Frantz Toyo

Projet de thèse en Histoire du droit et des institutions

Sous la direction de Jacques Poumarède.

Thèses en préparation à Toulouse 1 depuis le 06-11-2006 .


  • Résumé

    Dès la naissance de l'etat d'haïti, la recherche de la citoyenneté complète pour la femme haïtienne a été une lutte pour les fondatrices de la république telles que catherine flon, claire hereuse. cette lutte a été reprise en 1934 avec la fondation de ‘'la ligue féminine d'action sociale'' qui est parvenue en 1950 à ce que l'etat accorde aux femmes un droit de vote cantonné à l'échelle municipale et leurs permettant d'être candidates aux postes de responsabilités publiques. ce droit, à été exercé pour la première fois en 1957 grâce à la ratification de la convention interaméricaine qui a eu lieu le 31 juillet 1957 portant sur la concession de droits civils et politiques à la femme. toutefois, l'élection de françois duvalier à la présidence d'haïti en 1957 a freiné le processus de l'évolution des femmes. ce mouvement féministe a dû continuer dans la clandestinité. il a fallu attendre jusqu'en 1978 pour voir apparaître la création du centre de recherche pour la promotion féminine (chreprof). ce mouvement a pour objectif de promouvoir l'aide au développement économique et social et de contribuer à l'épanouissement des femmes haïtiennes. depuis, ce mouvement suit son chemin car la mentalité semble évoluer, même s'il reste encore beaucoup à faire. grâce aux revendications des femmes, quelques progrès ont été réalisés, par exemple, en 1988, avec la création du ‘' secrétariat à la condition féminine'' sous la présidence de leslie manigat../..


  • Pas de résumé disponible.