Le « quartier de La Source » à l’épreuve d’habitants – Une anthropologie des processus de citoyennetés à l’épreuve de l’espace

par Sina Safadi

Projet de thèse en Anthropologie

Sous la direction de Catherine Neveu et de Hélène Bertheleu.

Thèses en préparation à Paris, EHESS , dans le cadre de École doctorale de l'École des hautes études en sciences sociales depuis le 21-11-2010 .


  • Résumé

    Cette thèse en anthropologie politique porte sur les manières dont émergent des processus de citoyenneté dans "le quartier de La Source". Ancien espace boisé de 700 hectares, à l'orée de la Sologne, ce territoire est acquis par la municipalité d'Orléans en 1959. Aujourd'hui devenu un quartier d'Orléans, 1/6 de la population orléanaise habite ce territoire (sans compter la population étudiante) soit près de 20.000 habitants. Ce travail vise à saisir à différentes échelles du "quartier de La Source" les modalités d'engagement d'acteurs/agents/habitants. A partir de quatre terrains d'enquête, les expressions publiques d'élus, les modalités d'engagement d'un responsable associatif, la fabrication d'un espace commun de jardinage et les pratiques dans un lieu de restauration, sont questionnés des modalités d'implication dans le "quartier de La SOurce". Les observations ont donné des éléments pour saisir comment ces manières de faire et d’agir sur ces multiples territoires construisent différentes formes d’expressions publiques et comment dans le même temps ces actes de langage contribuent à fabriquer un espace social ou un territoire. Ce travail, tout en observant la manière dont ces territoires peuvent être des supports qui contribuent à des fabriques sociales et politiques de citoyennetés, s’intéresse aux registres et attitudes des formes d’expression publique au quotidien suscitées sur ces territoires. Il s’agit donc de décrire à travers les pratiques ordinaires et quotidiennes des « habitants » comment se fabrique des actes de citoyennetés.


  • Pas de résumé disponible.