Les confessions non catholiques aux Antilles et en Guyane françaises au XXe siècle : construction et évolution de l'Église des Témoins de Jéhovah et des Églises Adventistes du Septième Jour et Évangéliques

par Paule Zie (Saverimoutou)

Projet de thèse en Histoire

Sous la direction de Serge Mam-Lam-Fouck.

Thèses en préparation à l'Antilles , dans le cadre de École doctorale pluridisciplinaire (Pointe-à-Pitre) depuis le 08-02-2011 .


  • Résumé

    Nous proposons une étude de la vie religieuse en guyane, en guadeloupe et en martinique de 1902 à 2010. notre travail se situera dans la perspective de l'histoire culturelle relative à l'étude du rapport à la religion dans les sociétés humaines. il s'agira d'une analyse entre religion et société des antilles et de la guyane françaises, en l'occurrence de la relation entre les eglises non catholiques et la population des antilles et de la guyane françaises, dans une société largement christianisée, puis dans une société post coloniale de plus en plus sécularisée. notre étude concernera en particulier les témoins de jéhovah, les évangéliques et les adventistes du septième jour. présentation de la problématique retenue dès le xvie, dans le cadre de la colonisation de la guadeloupe de la martinique et de la guyane, les missionnaires catholiques avaient assuré la christianisation des habitants. en 1685 la révocation de l'édit de nantes fit du catholicisme la religion de tous les rois de france. les protestants et les riches armateurs juifs furent chassés de ces terres françaises. cependant trois siècles plus tard, des missionnaires protestants s'installèrent aux antilles et en guyane françaises contribuant ainsi à l'organisation et à l'implantation d'eglises non catholiques. nonobstant, le nombre des fidèles demeura largement inférieur à la population catholique. cette étude tentera de mettre en exergue les facteurs sociétaux qui ont pu contribuer au développement des eglises non catholiques dans un terreau qui leur était favorable. dans un premier temps, une très faible partie de la population coloniale adhéra au protestantisme au début du xxe siècle, puis des milliers de citoyens français des antilles et de la guyane françaises, après la seconde guerre mondiale deviendront membres de ces nouvelles eglises. quelles furent les causes de l'adhésion d'antillais et de guyanais « noirs » au protestantisme au xxe siècle ? s'agissait-il de motivations économiques, historiques ou s'agissait-il de la recherche d'une nouvelle expression de la foi ? retracer l'installation et l'enracinement de ces eglises dans le tissu antillo-guyanais en sachant que ces nouvelles adhésions n'ont cessé de croitre de génération en génération jusqu'à la constitution d'une communauté d'origine protestante, dans un contexte où le catholicisme reste dominant, constituera un élément déterminant de l'analyse que nous proposerons. l'observation des pratiques religieuses et sociales de cette communauté dans sa diversité, et en matière d'enseignement pastoral, constituera également l'une de nos principales directions de recherche ? nous postulons alors que l'évolution du niveau d'instruction d'une grande partie de la population à constitué un facteur majeur du choix de ces confessions religieuses non catholiques car l'accès à la connaissance de la bible n'était pas autorisé dans les pratiques du clergé catholique. l'étude de la bible favorisa une nouvelle approche de dieu et de ses caractéristiques. plusieurs chrétiens eurent le sentiment d'avoir un accès direct au savoir contenu dans la bible. a ce jour il nous semble qu'aucun travail de recherche en histoire ne s'est intéressé à cette manière d'accéder à la foi, telle qu'elle fut expérimentée par des milliers d'antillais et de guyanais « noirs » au xxe siècle. présentation des sources les sources dont nous disposons pour traiter d'un tel objet comprennent les rapports des assemblées générales de l'eglise des témoins de jéhovah et des eglises évangéliques et adventiste du septième jour. les procès verbaux attestant de la présence protestante, conservés aux archives nationales, la correspondance des pasteurs de ces églises et la presse chrétienne. les documents de l'eglise catholique conservés aux archives privées des diocèses concernés élargiront le champ de notre investigation. les données récoltées dans le cadre d'une enquête par entretiens semi directifs ainsi que l'observation des pratiques religieuses et sociales des antillais et des guyanais en relation avec ces eglises complèteront nos sour


  • Résumé

    Ces.