Fragilité et stabilité de l'action politique dans l'œuvre de hannah arendt

par Sana El khalil (Salhab)

Projet de thèse en Philosophie politique et juridique

Sous la direction de Martine Leibovici.

Thèses en préparation à Paris 7 depuis le 16-12-2010 .


  • Résumé

    La question de la fragilité propre à l'action politique, à la liberté dans l'œuvre de h. arendt. comment faut-il entendre le concept de fragilité ? analyse du paradoxe qui réside dans le lien entre la fragilité et le pouvoir mis en acte dans l'espace public de l'agir, des débats d'opinions, constituant le politique. comment comprendre ce lien étonnant ? et que signifie ce pouvoir ? cette question appelle une autre celle de la liberté en acte, devenue visible dans la mesure où elle est intimement liée à la sphère publique, à l'action. la liberté s'associe paradoxalement à la fragilité, à la non-domination. quelle vision retient la philosophe de la liberté ? que remet-elle fondamentalement en cause ? l'approche singulière et complexe de arendt consiste à penser le concept de fragilité sans se soustraire à l'immanent, à l'événement, à l'imprévisible nouveauté. comment faut-il comprendre cet acte qui consiste à penser un objet dont le caractère principal est la contingence et l'arbitraire ? arendt nous exhorte à assumer la fragilité de la communauté politique enclenchée par l'action et y remédier sans pour autant y mettre un terme. quels sont les remèdes qu'elle conçoit palliant la précarité de la communauté politique ? qu'est-ce qui donne à cette communauté une forme de stabilité ?


  • Pas de résumé disponible.