Ecriture et engagement dans les romans d'andrés sorel

par Carlos Sainz-pardo

Projet de thèse en Études romanes

Sous la direction de Jean-François Carcelen.

Thèses en préparation à Montpellier 3 , dans le cadre de Langues, littératures, cultures, civilisations - ED 58 depuis le 06-10-2010 .


  • Résumé

    Romancier, essayiste, secrétaire général de la Asociación Colegial de Escritores de España, Andrés Sorel (Ségovie, 1937) est surtout connu pour son activité de militant antifranquiste. Il a pourtant publié à ce jour seize romans et un nombre considérable d'essais. depuis les années 1960, toute son œuvre est écrite sous le signe de l'engagement, ce qui en partie peut expliquer une forme de mise à l'écart du marché éditorial. Cette thèse souhaite analyser un des axes de cet engagement, à savoir la remise en cause de l'histoire officielle du franquisme à travers une écriture affichant clairement sa dimension référentielle. En prêtant toujours une attention égale au contenu idéologique et à sa mise en forme, Sorel conçoit l'écriture comme un exercice de réhabilitation de la mémoire des vaincus, s'inscrivant ainsi (et d'une certaine façon inaugurant) le ' roman de la mémoire ' qui domine le panorama littéraire de l'espagne de ces deux dernières décennies. Il s'agit donc d'analyser cette tension dialectique qui se joue entre un récit où agit la fiction et des modalités qui empruntent au factuel, en particulier à l'essai. les textes de sorel cherchent ainsi à faire émerger, en particulier à travers la pluralité des témoignages, les vérités cachées, et à redonner une voix à ceux qui en ont été privés par la dictature et une Transition démocratique n'ayant su véritablement affronter la question de la mémoire.


  • Pas de résumé disponible.