Le maintien du bilinguisme russo-ukrainien : langue et identité sociale en ukraine

par Denis Stoumen

Projet de thèse en Sciences du langage

Sous la direction de Henri Boyer.

Thèses en préparation à Montpellier 3 , dans le cadre de Langues, littératures, cultures, civilisations - ED 58 depuis le 04-09-2010 .


  • Résumé

    L'accession de l'ukraine à l'indépendance en 1991 ouvre une nouvelle ère dans l'histoire linguistique et politique de ce pays, la langue ukrainienne accédant pour la première fois au statut de langue d'état se substitue au bilinguisme diglossique russo-ukrainien qui prévalait en urss. l'antagonisme qui oppose dans le discours politique ukrainien, les russophiles, partisans d'une réévaluation du statut de la langue russe, aux souverainistes ukrainiens offre l'occasion de s'interroger sur l'autochtonie du fait russophone en ukraine et sur ses caractères propres. les indicateurs statistiques montrent en effet qu'en dépit d'un effritement de sa base démographique naturelle (les russes sont trois millions de moins en 2001 qu'en 1989) la langue russe reste la langue maternelle déclarée de près de 14 millions de locuteurs dont 5,5 millions d'ukrainiens. l'importance démographique et historique de la russophonie en ukraine signifie-t-elle que ces locuteurs déclinent en langue leur identité, il y a-t-il dans la langue de cette communauté des variables qui nous permettent de mesurer un écart par rapport au parler russe central ? si tel était le cas, est-il possible d'établir les coordonnées linguistiques et historiques d'une identité russophone ukrainienne ?


  • Pas de résumé disponible.