Analyse comparative des politiques publiques en matiere de traitement de la delinquance des mineurs et convocation du sport dans les processus.

par Jean Sanzane

Projet de thèse en Sciences du sport (staps)

Sous la direction de Dominique Bodin et de Gaëlle Sempe.

Thèses en préparation à Rennes 2 depuis le 14-11-2010 .


  • Résumé

    L'insécurité, devenue, pour la première fois dans l'histoire de la vème république, le thème principal de la campagne électorale de la présidentielle en 2002 est le produit d'une lente mais inexorable montée en puissance des préoccupations sécuritaires. des préoccupations sécuritaires qui se confondent avec 'les inquiétudes que génèrent ceux que l'on qualifie tantôt de jeunes, tantôt de mineurs et que l'on n'ose plus appeler des enfants, nos enfants, de peur d'être traités, au mieux d'angéliques, au pire de dangereux irresponsables' (association des magistrats pour mineurs), mettent la question du traitement politique de la délinquance au coeur des politiques de jeunesse de nombreux pays. pour traiter ces questions de délinquance, les etats se sont dotés progressivement d'un droit pénal spécifique aux mineurs. ces dispositifs ont non seulement fait jaillir des différences de traitement, résultat d'une application divergente de 'l'échelle de la tolérance sociale' mais subi de nombreuses modifications à l'instar de l'ordonnance du 02 février 1945 en france, preuve que la réponse pénale n'est qu'un maillon dans la chaîne du traitement 'administré' à la délinquance. l'étude comparative que nous proposons explore ces politiques publiques de lutte contre la délinquance en analysant le positionnement idéologique sur la question du traitement de la délinquance, son induction en termes de dispositions de traitement de cette délinquance. et une lecture à travers la convocation du sport, sa place et son rôle permet d'analyser les effets de l'idéologie politique sur la régulation socio-judiciaire de la jeunesse.


  • Pas de résumé disponible.