Le président de la chambre haute française

par Mathieu Servagi

Projet de thèse en Histoire du droit et des institutions

Sous la direction de Antoine Astaing.

Thèses en préparation à l'Université de Lorraine depuis le 02-12-2010 .


  • Résumé

    Sous l'ancien régime, la chambre haute était absente du système institutionnel français. les monarques, peu inspirés par cet organe déjà présent en angleterre sous la dénomination de chambre des lords, préférèrent, de façon continue, s'en passer. l'explication principale de cette méfiance se résout dans la crainte d'un système d'inspiration britannique et d'une évolution parlementarisme de nature à déstabiliser la puissance royale française. la révolution eût cheminement logique d'en changer puisque la philosophie générale de cette période charnière était la remise à plat de l'ensemble du système institutionnel et sociétal. or, si tabula rasa il y eut, la chambre haute ne fut pas du chamboulement puisque les révolutionnaires, pourtant drastiquement opposés au pouvoir royal dans un premier temps, le rejoignirent sur la volonté de ne pas installer une chambre haute en france. naturellement, les mobiles des hommes de 1789 furent différents de ceux des monarques, en ce sens qu'ils craignaient une ramification du territoire français et surtout une aristocratisation rampante. la première république se passa donc elle aussi d'une chambre haute. de plus, l'établissement d'un modèle unitaire pouvait cristalliser ce rejet. si la première chambre haute apparut durant la période révolutionnaire (1795), sa révélation et sa véritable identification durent attendre la restauration et par conséquent le retour des rois, de façon paradoxale. il faut y voire une évolution dans l'acception de la monarchie évidemment, mais aussi une évolution des esprits. ainsi la restauration et la monarchie de juillet installeront le parlementarisme en france. la iiième république offrit une nouvelle dimension à la chambre haute et il apparaît intéressant de sonder à la fois l'éclosion mais aussi la pérennisation du parlementarisme à travers la mise en place d'une authentique chambre haute sous la restauration et, partant, de disséquer l'évolution de celle-ci au travers des différents régimes français depuis lors et, de manière principale, les républiques qui ont jalonné notre pays jusqu'aujourd'hui. en effet, elles ne furent pas sans conséquences sur les difficultés de la chambre haute en france, déjà pénalisée par les atermoiements originels. dans la lignée du thème et du résumé précédent, le travail sera plus précisément axé sur un personnage important et clef de la chambre haute française, son président. il s'agira de cerner et de tenter d'expliquer les pouvoirs et le rôle de celui-ci ainsi que ses relations avec les autres organes et personnages institutionnels. il conviendra également de traiter des rôles que le président de la chambre haute a pu jouer dans l'histoire française.


  • Pas de résumé disponible.