Oral tradition, written tradition and identity construction in kanaky/nouvelle-calédonie''les chemins de : oral tradition, written tradition and identity construction in kanaky/nouvelle-calédonie''les chemins de la ré-écriture : tradition orale, tradition écrite et construction identitaire en kanaky/nouvelle-calédonie'

par Emma Reynolds (Sinclair)

Thèse de doctorat en Littératures française et francophone

Sous la direction de Dominique Jouve et de Raylene L Ramsay.

Thèses en préparation à Nouvelle Calédonie , dans le cadre de École doctorale du Pacifique (ED469) depuis le 19-06-2007 .

  • Titre traduit

    Les chemins de la rérécriture


  • Résumé

    Cette thèse vise à étudier la manière dans laquelle ‘la littérature orale kanak' s'intègre dans la société néo-calédonienne, en examinant les différentes façons dont deux ‘histoires' clés provenant de la littérature orale kanak, (virheno ne ka to koné et téâ kanaké), sont transformées et réinterprétées dans la littérature néo-calédonienne.ce projet développe les conclusions d'un ma intitulé ' la traduction comme réécriture : représentations de la littérature orale kanak ' dans lequel ont été examinés les influences idéologiques et poétiques agissant sur et à travers le traducteur, et les façons dont les traductions, en tant que représentations de ' textes ' sources, contribuent à la création des perceptions des cultures qu'elles traduisent. certaines traductions de la littérature orale kanak, marquées par les décisions du traducteur, ont exercé une influence sur l'écriture émergeante de la nouvelle-calédonie, et cette recherche propose une étude approfondie des ' chemins ' à travers lesquels des éléments de la tradition orale kanak arrivent à jouer un rôle dans la société néo-calédonienne. le projet comporte trois étapes : une étude des caractéristiques thématiques, structurelles et stylistiques des deux ‘histoires' clés ; l'identification des traces de ces histoires dans la tradition écrite (d'écrivains kanak et non-kanak) ; et une analyse de la manière dont les écrivains transforment ces ‘histoires' et articulent de différentes notions d'identité dans la société néo-calédonienne, dont les communautés sont, en même temps, à la recherche de la reconnaissance de leurs passés et en train d'évaluer des options pour un avenir plus autonome mais commun.


  • Pas de résumé disponible.