Les mondes (im)possibles du roman contemporain

par Jeff Schinker

Projet de thèse en Littératures et civilisations comparées

Sous la direction de François Lecercle et de Frank Wilhelm.

Thèses en préparation à Paris 4 en cotutelle avec l'Universite du luxembourg , dans le cadre de École doctorale Littératures françaises et comparée (Paris) depuis le 22-09-2010 .


  • Résumé

    La thèse se proposera d'analyser des œuvres contemporaines déstructurées, irréalistes et incohérentes afin de voir comment s'élaborent les mondes impossibles de la fiction contemporaine, de comprendre comment la notion de monde possible peut rester valable pour de tels univers et de réaliser en quoi la construction de mondes alambiqués, emboîtés - univers textuels à la syntaxe particulière, sans logique de subordination, de coordination ou de juxtaposition - est la manifestation de la nécessité d'un renouvellement du roman et d'un rapport au réel modifié, différent. il s'agira d'explorer des pistes telles que la virtualisation du réel - qui s'accompagne d'une démultiplication schizophrénique de nos existences - afin de pouvoir analyser les oeuvres insaisissables d'auteurs comme volodine, chevillard, ishiguro, self ou encore baricco. il s'agira aussi de montrer comment ces fictions s'installent sur les frontières floues entre le réel et la fiction, frontières où les élucubrations endogènes des narrateurs ou le déni de la réalité mènent, à travers l'aveuglement, le mensonge ou une écriture polyphonique, à une réinvention du réel et un réaménagement des possibles (et du propre) de la fiction. dans notre projet, nous entrevoyons plusieurs autres pistes à développer : tout d'abord, nous nous intéressons au rapport entre la fiction, le leurre et le mensonge. le rapport entre fiction et réel passe toujours par le langage : la conscience des forces manipulatrices que peut avoir toute construction fictionnelle amène les auteurs à construire des mondes où la fiction devient un piège, un labyrinthe et un leurre : toute certitude et structure n'est qu'apparente ou passagère.


  • Pas de résumé disponible.