Conséquences envisageables sur la surmortalité des vagues de chaleur pour différents scénarios de changement climatique à paris : modélisation spatiale des températures en relations avec la morphologie urbaine

par Marianne Sakhy

Projet de thèse en Géographie

Sous la direction de Gérard Beltrando.

Thèses en préparation à Paris 7 depuis le 14-04-2010 .


  • Résumé

    L'objectif central de cette thèse est d'apporter des réponses sur l'évolution des températures de l'air pour trois aires urbaines différenciées de la ville de paris et d'envisager les conséquences qu'elles pourront avoir pour la population. pour aborder cette question, il s'agira d'utiliser la modélisation numérique afin de quantifier les échanges d'énergie et d'eau entre la surface de la ville et la basse couche limite modèle (par exemple le modèle teb town energie balance) et valider les résultats de la modélisation par des mesures sur sites. ce travail s'inscrit dans le prolongement des recherches réalisées pour la ville de marseille (programme escompte), puis de toulouse (capitoul). - le premier objectif de cette thèse, est de fournir des données d'entrée fiables au modèle numérique (type teb) en intégrant aux échelles spatiales fines (pixel d'un ordre de grandeur de 50 m de coté) les caractéristiques de la ville en 3 dimensions (carte d'occupation du sol et volume de la ville sur un mnt) avec une validation terrain sur quelques sites d'observations dans la ville. compte tenu de la taille de paris, de sa diversité, 3 mailles, de 1 km de coté, centrées chacune sur la partie bâtie d'un arrondissement (4ème, 14ème et 17ème), seront choisies pour ce travail*. cette partie du travail a pour objectif de préciser le lien entre l'urbanisation et le climat urbain avec une focalisation sur des journées estivales types mais, a priori, sans exclure d'autres types de journées. * [a paris, la surmortalité d'août 2003 a touché principalement les arrondissements du sud de la capitale (5ème et 6ème, 13ème, 14ème et 15ème arrondissement, source insee rgp99) et les 3 arrondissements choisis ont connu des taux de surmortalité assez contrastés]. - le deuxième objectif sera d'intégrer des données socio-économiques, sur des mailles à l'intérieur de l'espace urbain parisien et de projeter les résultats de sorties modèles pour les valeurs extrêmes de températures quotidiennes de trois scénarios de changement climatique, puis d'évaluer les conséquences possibles de ces températures sur ces mailles. les résultats seront analysés à cette échelle avant toute tentative de généralisation. ce travail devrait apporter des éléments de réponses sur le lien entre les épisodes chauds et la structure sociale, démographique et économique à une échelle spatiale plus fine que celle de l'arrondissement (échelle qui agglomère des espaces verts, des surfaces bâties de densité très variable). ce choix d'échelle, qui pourra être discuté dans la thèse, repose sur le fait que la surmortalité d'août 2003 a principalement affecté la population à son domicile et surtout les personnes de plus de 75 ans, les femmes seules et les célibataires. la nature et la densité du bâti mais aussi les phénomènes de ventilation (canyon urbain), de proximité d'espaces verts sont des facteurs influençant la température de l'air qui devront être analysés et combinés aux aspects sociaux et économiques aux mêmes échelles spatiales.


  • Pas de résumé disponible.