L´édition indépendante dans un contexte de transition politique au Chili (1990-2010) : : investissement local d´une définition transnationale.

par Constanza Symmes Coll

Projet de thèse en Sociologie

Sous la direction de Yves Dezalay.

Thèses en préparation à Paris, EHESS , dans le cadre de École doctorale de l'École des hautes études en sciences sociales depuis le 06-11-2009 .


  • Résumé

    Cette thèse vise à comprendre l’émergence de l’édition indépendante au Chili depuis le tournant des années 1990. Coïncidant avec le retour vers la démocratie, elle incarne la confrontation entre deux logiques d’internationalisation du marché du livre au niveau mondial : l’une s’inscrivant dans la concentration du marché de l’édition autour de multinationales ; l’autre se nourrissant du capital symbolique accumulé et valorisé au gré d’alliances internationales entre petits éditeurs. Dans cette dernière, il est question de la fabrication de l’indépendance comme stratégie de résistance collective. S’appuyant sur la catégorie de la diversité culturelle et la place du livre « produit pas comme les autres », ces éditeurs ont construit des passerelles entre l’Amérique latine, le Canada et la France - qui leur ont permis d’acquérir une reconnaissance auprès des agences publiques chiliennes dans le champ de la culture, tout en produisant des réaménagements de l’espace éditorial plus vaste. L’étude de ce répertoire d’actions permet de comprendre les ressorts de la reconnaissance politique de ce petit groupe d’éditeurs, qui leur a permis d’assurer leur survie économique au plan national et international face aux logiques néolibérales des multinationales de l’édition et aux contraintes du cadre transitionnel vis-à-vis du livre et de la lecture.


  • Résumé

    This thesis aims to understand the emergence of independent publishing in Chile since the turn of the 1990s. Coinciding with the return to democracy, this type of publishing is characterized by a confrontation between two different internationalization rationales in the global book market. One rationale is part of the process of concentration of the publishing market around multinationals. The other, is nourished by the symbolic capital accumulated and valued through international alliances between small publishers. In this last rationale, internationalization is about the fabrication of independence as a strategy of collective resistance. Based on the category of cultural diversity and the idea of the book "a product like no other", small publishers have built bridges between Latin America, Canada and France, which have enabled them to gain recognition from Chilean public agencies in the field of culture, while at the same time producing changes in the wider editorial space. The study of this repertoire of actions allow us to understand the political recognition of this small group of publishers, as a mechanism that enabled them to ensure their economic survival at the national and international levels, against the neoliberal logic of multinational publishing companies and the constraints of the transitional framework vis-à-vis books and reading.