Commission bilatérale des affaires difficiles polono-russe dans le courant de la démocratisation des rapports dans l'europe postcommuniste.

par Agnieszka Marti (Szenk)

Projet de thèse en Science politique

Sous la direction de Georges Mink.

Thèses en préparation à Paris 10 depuis le 18-01-2010 .


  • Résumé

    Le travail de cette thèse sera articulé autour de la commission des affaires difficiles polono-russes, appelée aussi groupe polono-russe des affaires difficiles. l'abréviation cad - commission affaires difficiles, sera utilisée dans le texte. la cad est un organisme bilatéral, polono-russe. son existence découle directement de l'éclatement de l'urss et de la modification des rapports internationaux qui l'ont suivi. le travail sera articulé autour de la cad dans le cadre des grandes problématiques : les origines de la cad ; le cadre général de la politique de réconciliation européenne ; reconstruction de l'identité nationale en russie et en pologne à la levée de l'idéologie communiste. la cad : aspects formels et fondamentaux. lecture transversale des actions de la cad. les ouvrages juxtaposant les points de vue des historiens des pays jadis opposés peuvent-ils jouer un rôle référentiel ? quel est leur rayon d'action sur la rédaction des manuels scolaires, sur les publications adaptées au grand public ? quel est enfin leur réel impact sur la modification de l'image réciproque ? méthodologie : analyse des ouvrages imprimés : livres,n presse, communiqués de colloques spécialisés -, sources internet. participation aux colloques et conférences s'inscrivant dans la problématique de commission des historiens et la politique de réconciliation. interview des parties prenantes. analyse de l'impact de la production de la cad sur l'apport en termes de connaissances scientifiques et des profits politiques et sociaux. analyse du processus de réconciliation entre les parties, et transformation de l'image réciproque.


  • Pas de résumé disponible.