La forêt dans l'imaginaire allemand entre 1780 et 1870

par Caroline Steegmann

Projet de thèse en Littératures et civilisations comparées

Sous la direction de Alain Muzelle.

Thèses en préparation à l'Université de Lorraine depuis le 29-09-2009 .


  • Résumé

    Notre travail prend pour objet un paysage qui occupe une place privilégiée dans l'histoire culturelle allemande et est devenu partie intégrante d'un mythe de la germanité dont le de germania de tacite constitue le premier avatar. il comporte deux volets principaux. nous nous proposons dans un premier temps d'étudier l'ensemble des discours, de savoirs et de pratiques par lesquels, tout au long du 19e siècle, s'opère l'appropriation culturelle de la forêt et en particulier sa constitution en paysage symbolique de la nation dans la contexte du réveil patriotique qui accompagne les guerres napoléoniennes. le mouvement romantique en littérature et en peinture, la volkskunde qui entreprend d'exhumer ou de réinventer un folklore national où la forêt a une place éminente et devient un symbole du génie populaire, et enfin l'histoire de l'art avec la redécouverte du gothique et le thème de la forêt-cathédrale, constitueront des moments privilégiés de cet examen. le second volet porte sur la relation entre forêt et société. nous serons amenés à nous pencher sur la naissance de préoccupations préfigurant l'environnementalisme ainsi que sur les enjeux idéologiques qui s'attachent au motif de la forêt dans le cadre des profonds bouleversements économiques et sociaux qui marquent le milieu du 19e siècle en allemagne : malgré le mouvement de reboisement enclenché au début du siècle, la forêt est perçue comme un paysage menacé, et cette menace cristallise les angoisses associées au déclin de formes d'existence traditionnelle.


  • Pas de résumé disponible.