La révolution anti-esclavagiste chez Victor Hugo et Lamartine

par Colette Zammit (Sene)

Thèse de doctorat en Littératures française et francophone

Sous la direction de Roger Toumson.

Thèses en préparation à Antilles-Guyane , dans le cadre de École doctorale pluridisciplinaire (Pointe-à-Pitre) depuis le 01-10-2008 .


  • Résumé

    L'histoire de la révolution française ne se limite pas à la france métropolitaine, elle a eu des répercussions et divers avatars aux antilles, le plus frappant étant la révolution haïtienne. celle-ci a inspiré plusieurs écrivains romantiques, à une période (1820-1850) où le roman historique connaît son essor et où le drame romantique impose ses préoccupations historiques, à une période où la révolution est à la fois l'histoire récente, contemporaine et l'histoire à faire advenir puisque c'est à la fois un point de rupture et l'horizon d'attente d'un nouveau système politique qui n'en finit pas d'essayer de s'établir. il nous paraît intéressant de voir comment s'écrit l'histoire de la révolution dans les caraïbes chez les romantiques, comment a pu être perçue et rendue par ces écrivains novateurs et souvent progressistes, l'irruption de ces populations lointaines sur la scène de l'histoire. nous centrerons notre travail sur victor hugo et lamartine, deux écrivains majeurs particulièrement intéressés par les questions relatives à la démocratie, au rôle du peuple dans l'histoire, à la colonisation et à l'esclavage. quelle perception de la révolution anti-esclavagiste aux antilles pouvons-nous dégager de leur œuvre ? nous examinerons principalement le roman de victor hugo bug-jargal et la pièce de lamartine toussaint louverture en les mettant en relation avec d'autres productions de manière à saisir dans son évolution et dans son contexte la singularité de leur vision.


  • Pas de résumé disponible.