Paris fantôme au cinéma de 1945 à1965 - fantasmagorie et surréel de paris et ses fantômes

par Jacqueline Vergnault (Scieux)

Projet de thèse en Arts du spectacle

Sous la direction de Laurence Schifano.

Thèses en préparation à Paris 10 depuis le 11-12-2008 .


  • Résumé

    S'inscrivant dans une tradition littéraire et cinématographique déjà établie, la poésie de paris retrouve dans l'après-guerre chez certains cinéastes français un traitement narratif et figuratif qui semble vouloir renouer avec le réalisme poétique des années trente autant qu'avec le surréel des années vingt. c'est à travers la notion du << fantômal >>, proposée dans le champ de l'esthétique par g. deleuze, j. derrida, j. rancière ou g. didi huberman, que nous nous proposons d'analyser et de caractériser la poésie qui émane du décor, des lieux, des images de paris. nous nous en tiendrons aux années 1945-1965, période qui voit coexister sur les écrans deux générations, celle dite du << cinéma de papa >> et celle de la nouvelle vague. dans les deux cas nous nous appuierons sur des films qui, pour le premier (avec marcel carné et georges franju) comme dans le second (avec alain resnais, chris marker, jacques rivette) nous paraissent faire un usage poétique de la caméra et se nourrir de la fantasmagorie et des mystères de la ville-lumière /...


  • Pas de résumé disponible.