Benza deus ! etude comparative entre la religiosite populaire du 'sertao' a 'hautes terres' a partir des ex-votos.

par Fernando Silva pinheiro

Projet de thèse en Anthropologie

Sous la direction de Carlo Severi.

Thèses en préparation à Paris, EHESS depuis le 15-11-2006 .


  • Résumé

    De nos jours le terme, sertao, n'est associé à la région du semi-aride brésilien, laquelle a vu naître une population forgée par les difficultés de la vie a l'élevage, par les pénibles périodes de sécheresse, par la faim, par une évasion migratoire accentuée, par l'organisation familiale, la structuration du pouvoir, l'habillement, les rites festifs, l'art culinaire, la vision du monde et une religiosité populaire marqué par l'idée permanente de pénitence divine. c'est ainsi que se justifie une culture tournée vers les célébrations religieuses, marquée par les processions, par les ex-votos et par les personnages qui marquent l'imaginaire de la région. dés lors, l'idée permanente de punition va au-delà de la transformation de la culture régionale, elle transforme l'individu qui vit déplacé par la foi. le jugement divin légitime toujours les problèmes du quotidien, dans lequel nous pouvons constater au travers de la sècheresse, la principale affliction régionale où se pose pour les sertanejos, comme punition divine des <<pêchés>> comme par l'être humain, en tant que châtiment de dieu.


  • Pas de résumé disponible.