Creer un marche pour un bien culturel : le cas des films courts, experimentaux et documentaires.

par Emilie Sauguet

Projet de thèse en Sociologie

Sous la direction de François Vatin.

Thèses en préparation à Paris 10 , dans le cadre de Ecole doctorale Economie, organisations, société (Nanterre) , en partenariat avec "IDHE laboratoire UMR 8533 (laboratoire) depuis le 01-10-2006 .


  • Résumé

    Les films courts, expérimentaux, et documentaires constituent des genres cinématographiques qui s'incrivent dans des circuits de production et de diffusion pouvant être très marginalisés par rapport aux circuits principaux construits autour du cinéma et de la télévision. notre thèse, prendra pour objet ces circuits en marge, dans un cadre théorique alliant la sociologie économique, pour l'étude de la création des cadres d'un marché (callon, 1998 ; garcia 1986), et la sociologie de l'art (bourdieu, 1992 ; menger, 2001 ; moulin, 1967, 1992) en insistant sur les contraintes que crée la forme particulière d'un circuit de diffusion sur la forme des films. nous nous intéresserons particulièrement aux structures organisationnelles (structures marchandes, artistiques, institutionnelles) qui encadrent ces circuits car, comme le souligne howard becker (1982), à propos de l'exemple des francs tireurs, ce sont ces structures qui permettent à un courant en marge de se stabiliser en captant une audience et des disciples. nous nous attacherons à montrer que ces circuits ne se définissent pas seulement en creux des marchés principaux. nous pouvons prendre les analyses de hoggart (1986) à propos de la culture ouvrière qui révèle une autonomie des pratiques.


  • Pas de résumé disponible.