Du vers à la prose et de prose en prose : les réécritures de la "Charette", du "Cligès" et de l'"Erec et Enide" de Chrétien de Troyes dans les proses des XIIIe, XIVe et XVe siècles

par Sana Sassi

Thèse de doctorat en Litterature médiévale

Sous la direction de Laurence Harf-Lancner.

Thèses en préparation à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Littérature française et comparée (....-2015 ; Paris) depuis le 01-06-2005 .


  • Résumé

    Les romans de Chrétien de Troyes ont suscité beaucoup de réécritures. A partir du XIIIè et jusqu’au XVè siècle, plusieurs romanciers ont repris la trame du Champenois en dépassant l’écriture en vers et en adoptant une écriture en prose jugée mieux garante de la véridicité et de la vraisemblance de l’histoire. Les versions se font concurrence, mêlant différents styles et différentes stratégies et célébrant un phénomène qui s’épanouit surtout dans la prose du Lancelot, l’entrelacement. La langue évolue aussi au fil des siècles. Cette évolution se fait remarquer dans des mises en prose qui sont mieux structurées que d’autres, et ce tant sur le plan narratologique que syntaxique. Cependant, ce souci d’organisation va jusqu’à créer parfois des amalgames sémantiques. Mais dans tous les cas, il révèle la spécificité de chacun des auteurs et leurs choix d’écriture respectifs dans les différentes réécritures des romans de Chrétien de Troyes.

  • Titre traduit

    From verse to prose and from prose to prose : the Rewrinting of Chrétien de Troyes's "Charrette", "Cligès" and "Erec and Enide" within the prose of the XIIIth, XIVth and XVth centuries


  • Résumé

    Chrétien de Troyes’ novels aroused many rewritings. From the XIIIth until the XVth century,several novelists resumed the framework of Chrétien’s language by overtaking the writing in verse. They adopted writing in prose considered best granter of truth, similitude and credibility for the story. The versions would compete through mixing various styles and strategies and mainly by celebrating a phenomenon which blooms particularly in the prose of the Lancelot, the interlacing. The language also evolved in the course of the centuries. This evolution is getting noteworthy when used in prose style as such it looks much better structured than the other styles in both narration and syntax. Nevertheless, this care for organization goes as far as creating sometimes some semantic confusion. And yet in most cases, it reveals the specificity of each author and his own preferences in terms of writing when rewriting Chrétien de Troyes’ novels.