L'heritage d'ise : relations entre l'ise shû et le genji monogatari

par Maria elena Raffi

Projet de thèse en Études japonaises

Sous la direction de Sumie Terada.

Thèses en préparation à Paris, INALCO , dans le cadre de École doctorale Langues, littératures et sociétés du monde (Paris) depuis le 01-10-2010 .


  • Résumé

    Notre étude porte sur la littérature japonaise de l'époque de heian (794-1185), tout particulièrement entre le xe siècle et le début du xie, période qu'on peut considérer, à juste titre, comme l'age d'or de la littérature ancienne féminine.cette période se caractérise par la renaissance de la poésie japonaise autochtone (waka), après l'engouement à la littérature chinoise qui a marqué la première moitié du ixe siècle. en cette période, on assiste aussi à l'épanouissement d'un courant littéraire proprement narratif, qui annonce le futur développement des genres littéraires en prose, et qui atteindra son sommet durant la première décennie du nouveau millénaire, grâce à celui que l'on peut considérer comme le chef d'oeuvre littéraire de tous les temps, le genji monogatari (le roman du genji). nous chercherons à examiner l'apport d'ise (xe siècle), l'une de plus grandes poétesses de la littérature japonaise, dans la rédaction du genji monogatari et à retracer à travers cela le developpement de la prose narrative qui aboutit à ce chef d'œuvre rédigé par une femme.et notre étude portera sur le lien entre cette poétesse et le roman du genji à travers l'examen de différents types d'ouvrages : recueil des poèmes, récits à poèmes, et enfin le roman du genji. dans cette perspective, nous chercherons à dégager la figure littéraire d'ise en mettant une distinction nette entre la figure historique d'ise poétesse professionnelle et le personnage romanesque qu'on a forgé à partir de son recueil personnel de poèmes. notre méthode de recherche sera, à la fois, philologique, littéraire et historique.


  • Pas de résumé disponible.