L'élément terre dans les théories et les pratiques de paysage,1960-2000 : enjeux éthiques, enjeux esthétiques, enjeux techniques.

par Shabnam Rahbar Behbahani

Projet de thèse en Anthropologie

Sous la direction de Augustin Berque.

Thèses en préparation à Paris, EHESS , dans le cadre de Ecole doctorale de l'Ecole des hautes études en sciences sociales ED 286 depuis le 15-11-2010 .


  • Résumé

    En termes du paysage, le traitement de "l'élément terre" est indéniable, aussi bien théoriquement que pratiquement, et à la fois sous les dimensions physique, symbolique et écologique. Cette recherche s'intéressera au sens et au rôle de l'élément terre dans le champ théorique et pratique de paysage de ces cinquante dernières années. Considérant l'élément terre plus comme un élément actif qu'un objet neutre, notre étude tentera d'examiner ses fondements intellectuels et les réflexions morales sous-jacentes ainsi que les valeurs esthétiques qui accompagnent les réflexions sur le "concept de terre" et enfin les techniques aidant à relever les capacités d'impact sur l'architecture de l'environnement. Par le "concept de terre" nous entendons un ensemble d'approches, de processus, de stratégies, de supports intellectuels et pratiques etc. qui essaient de nous renouer avec la terre, d'enrichir le sens du lieu et de créer une nouvelle expérience spatiale en donnant le rôle central à l'élément terre et en le considérant comme un sujet culturel. La problématique principale de cette thèse est de savoir comment l'élément terre par le biais de se saisir, de se former et de se transformer dans le projet de paysage change la relation que l'homme établit avec son environnement. Ainsi, nous cherchons à comprendre comment la relation entre l'homme et son environnement forme et transforme l'élément terre en fonction de la forme, de l'usage et de l'interprétation symbolique de ce dernier.


  • Pas de résumé disponible.