La microfinance : un outil de lutte contre la pauvrete ? le cas de djibouti.

par Ibrahim Robleh guedi

Projet de thèse en Sciences économiques

Sous la direction de Jean-marie Vaslin.

Thèses en préparation à Amiens depuis le 10-10-2009 .


  • Résumé

    La république de djibouti, depuis 1991, d'importants déséquilibres économiques ont touché l'appareil de l'etat. ces déséquilibres ont eu pour cause le conflit interne de 1990 ainsi le pays se trouvait en proie à une aggravation du déficit de la balance des paiements, une inflation élevée, une réduction de la richesse nationale et un fort taux de chômage. pour faire face à cette situation, le gouvernement s'est engagé en 1996 dans les programmes d'ajustements et de restructurations économiques appuyés par le fmi et la banque mondiale. les résultats des programmes mis en œuvre depuis 1996 ont été encourageants dans le domaine macroéconomique avec la réduction des déficits budgétaires. mais, elles ont eu un impact très négatif dans le domaine social en détériorant la situation sociale déjà fragile du pays, d'où résulte une pauvreté assez visible des couches les plus vulnérables. c'est pourquoi la question de la pauvreté est apparue au cœur du débat à djibouti. pour lutter contre cette pauvreté, il existe différents moyens entre autre le micro crédit. la question essentielle du sujet est de savoir si le micro crédit est la réponse adéquate aux besoins des populations nécessiteuses autrement dit un instrument de lutte contre la pauvreté ou bien incarne t-il tout simplement le souhait des bailleurs de fonds en quête de nouvelle forme d'intervention dans les pays en voie de développement ?


  • Pas de résumé disponible.