Approche psychopathologique des enfants en nutrition parentérale prolongée, et après transplantation intestinale.

par Simona Rebecchi

Projet de thèse en Psychologie

Sous la direction de Bernard Golse et de Alain Vanier.

Thèses en préparation à Paris 7 depuis le 06-12-2010 .


  • Résumé

    Presentation et objectifs. la nutrition parentérale prolongée et la transplantation intestinale sont deux traitements lourds de l'insuffisance intestinale définitive, dont les effets sur le développement psychique du bébé et de l'enfant et sur le fonctionnement psychique des parents et de l'équipe soignante sont peu connus. objectifs. etudier : le vécu psychologique des ces deux techniques chez les enfants et leur parents ; l'image du corps des enfants ; la représentation psychique du greffon. methodes. l'étude concerne trois groupes d'enfants : 1) : enfants en nutrition parentérale et en attente de transplantation intestinale ; 2) : enfants en nutrition parentérale sans perspective de transplantation; 3) : enfants greffés de l'intestin. critères d'exclusion: refus; maladie autre que digestive ; enfants détransplantés ; pathologie psychiatrique chez les parents ; difficultés linguistiques. les enfants du groupe 1 sont vus à : t1: avant la transplantation; t2: 6 mois après la greffe; t3: 18 mois après la greffe. l'étude est descriptive pour les groupes 2 et 3. nous utilisons le dessin du bonhomme pour l'étude de l'image du corps ; le dessin du contenu abdominal pour l'étude de la représentation psychique du greffon; des entretiens semi-structurés pour l'étude du vécu des parents.


  • Pas de résumé disponible.