(e)migrer vers le nouveau monde (australie et nouvelle-zélande): sociétés d'émigration et métropole en grande bretagne au xixe siècle, 1850-1914.

par Marie-jose Ruiz

Projet de thèse en Études anglophones

Sous la direction de Myriam Boussahba-Bravard.

Thèses en préparation à Paris 7 depuis le 07-02-2011 .


  • Résumé

    Ce travail de recherche examine les politiques d'(é)migration de la grande-bretagne vers les colonies australiennes et néozélandaises entre 1850 et 1914. émigration aux confins de la nation ou migration au sein de l'empire ? nous nous intéresserons à la notion de migration au sein d'une même entité : peut-on parler d'émigration dans le cadre des déplacements de la métropole vers la périphérie ou s'agit-il de migration interne au sein de l'empire ? ce déplacement était bien souvent dévolu aux sociétés d'émigration : quelles étaient ces sociétés, quel était leur statut et quel a été leur impact sur l'émigration/migrations britannique au xixème siècle ? enfin les ‘migrants' de cette période feront l'objet d'une recherche approfondie. le départ était-il un choix ou bien une nécessité ? qui (é)migrait et pourquoi ? quelles étaient les motivations des (é)migrants, les encouragements et les découragements ? quels étaient les enjeux politiques, sociaux, économiques et personnels liés au choix d'(é)migrer vers les colonies du pacifique ? ces destinations modifiaient-elles des modèles existants ou bien revitalisaient-elles ceux-ci ? ce travail de recherche se propose d'éclairer ces différents points.


  • Pas de résumé disponible.