Rayonnement culturel et prospective territoriale dans une perspective de développement durable : le cas de l'estuaire de la Seine dans le cadre des projets "Axe Seine, Seine d'avenir"

par Marlene Renault

Projet de thèse en Sociologie

Sous la direction de Benjamin Steck et de Daniel Reguer.

Thèses en préparation à Le Havre , dans le cadre de École doctorale Littératures, cultures et sciences sociales (Caen) depuis le 14-10-2010 .


  • Résumé

    Ce projet de thèse s'inscrit dans un courant de la géographie contemporaine qui pointe l'importance des faits culturels dans l'organisation de l'espace. la culture constitue en effet l'un des leviers majeurs de l'attractivité d'un territoire. l'objet de ce projet de thèse consiste à définir les identités culturelles normandes, les particularités et les indicateurs, analyser leurs interactions et détecter les éléments qui peuvent définir ou faire émerger une identité culturelle « seine – estuaire ». l'exemple des identités culturelles présentent sur les territoires depuis paris jusqu'au havre nous semble révélateur du rôle que tient la culture dans le développement des sociétés, la croissance économique et l'aménagement des territoires. les projets du grand pari(s) et de seine d'avenir qui intègrent la culture, se situent dans ce balancement entre les échelles locales, nationales, mondiales. le projet de thèse est structuré autour de deux hypothèses fortes : d'un côté, l'action et les politiques culturelles s'avèrent liées aux caractéristiques des contextes locaux ; de l'autre côté, l'action et les politiques culturelles contribuent à la recomposition du territoire et s'inscrivent dans une dynamique contribuant à renouveler l'identité des lieux, c'est-à-dire l'identité des populations dans leur inscription spatiale. choisir de privilégier l'analyse des identités culturelles implique de mettre au jour les interactions entre les acteurs sociaux et les problématiques d'aménagement. il s'agit de dégager quelques enjeux majeurs, essentiellement urbains (par ex. renouvellement urbain des quartiers sud du havre), mais aussi culturels (par ex. le 106, scène des musiques actuelles à rouen), économiques (par ex. les retombées touristiques des actions culturelles), symboliques (par ex. l'impressionnisme en normandie) et politiques (par ex. les enjeux électoraux). il s'agit d'apprécier les dynamiques locales de proximité confrontées aux logiques d'une mondialisation déterminante.


  • Pas de résumé disponible.