Globalisation, développement insulaire et statut politique : les cas de deux îles de la Caraïbe : la Martinique et la Barbade

par Daphnée Leconte (Rimpel)

Projet de thèse en Sciences économiques

Sous la direction de Jean Crusol.

Thèses en préparation à l'Antilles , dans le cadre de École doctorale pluridisciplinaire (Pointe-à-Pitre) depuis le 07-12-2009 .


  • Résumé

    Nous sommes dans l'ère de l'économie capitaliste mondialisée. il s'agit d'un processus d'extension globale du marché, règlementé et organisé conjointement par les institutions internationales (comme l'omc ¹ et le fmi²) et par des firmes multinationales, des organisations intergouvernementales et non gouvernementales. véhiculée par les tic³, la mondialisation fascine par les opportunités qu'elle offre en termes de développement. elle suscite aussi des craintes en renforçant des interdépendances à l'échelle planétaire et en fragilisant les économies au profit de nouveaux acteurs. la mondialisation est beaucoup plus favorable aux géants de l'économie mondiale (comme les etats-unis et la chine) qu'aux petits pays insulaires caractérisés par les contraintes structurelles de leur économie. ces derniers ne peuvent qu'en subir les conséquences. c'est le cas des deux îles de la caraïbe : la martinique et la barbade. ces deux îles présentent à la fois des ressemblances et des différences. elles se ressemblent par les caractéristiques particulières de l'insularité : l'exiguïté de leur territoire, de leur population, du marché intérieur et la dépendance vis-à-vis d'un nombre limité de produits. leur différence réside dans leur statut politique et leur modèle de développement. la martinique et un dom⁴ et de fait rattachée à l'europe. elle est dépendante vis-à-vis des finances publiques nationales et européennes. la barbade est une île nation et une monarchie constitutionnelle à régime parlementaire, membre du commonwealth. elle ne reçoit pas de transferts financiers publics, mais bénéficie de l'aide internationale au développement. son économie repose essentiellement sur le tourisme. plusieurs facteurs menacent l'économie des îles : - la réduction de l'aide publique internationales au développement, étant donné les contraintes financières qui pèsent sur les pays occidentaux, - l'imminence de la disparition des marchés protégés, - l'effondrement des ultimes barrières douanières en cas d'accentuation de la libre concurrence, - l'affaiblissement de l'intérêt stratégique et économique qu'elles représentent pour les puissances occidentales. face à leurs handicaps structurels et aux évolutions du monde de nombreuse questions se posent notamment : - comment la martinique et la barbade qui ont de telles contraintes peuvent-elles se positionner pour arriver à se développer ? - les institutions, le statut politique, l'intégration régionale et l'utilisation des tic constituent-ils des éléments déterminants ? nous tenterons de répondre à ces questions en démontrant que la martinique et la barbade peuvent trouver une place significative dans l'économie mondiale globalisée.


  • Pas de résumé disponible.