Les violences familiales à paris (1938-1945)

par Florence Rinker

Projet de thèse en Histoire

Sous la direction de André Gueslin.

Thèses en préparation à Paris 7 depuis le 14-04-2010 .


  • Résumé

    L'étude portant sur les « violences familiales à paris (de 1938 à 1945), il s'agit - durant cette période - d'exposer mais également d'expliquer les relations très conflictuelles entre les différentes personnes que compose la famille à savoir principalement les parents et leurs enfants. aussi, il faut étudier les violences (aussi bien sur le plan physique, économique et psychologique) exercées entre les époux (violence conjugale) ainsi que celles des parents à l'encontre de leur descendance (violence parentale) et réciproquement. par ailleurs les limites chronologiques englobent principalement la seconde guerre mondiale, nous étudierons donc l'impacte réel, ou supposé, de ce grave conflit sur les relations familiales et de quelles manières la violence se manifeste. en effet dans ce contexte de guerre, où la violence et la mort sont omniprésentes, nous nous demanderons si la guerre n'entraîne pas une banalisation de la violence dans la famille. la peur, le manque, la privation, la faim, la promiscuité, le retour progressif des soldats et des prisonniers, le cantonnement « forcé » de la femme à la maison … etc. peuvent exacerber très fortement les esprits et provoquer des affrontements. de même par rapport aux années d'avant guerre, ce type de violence s'est-elle généralisée ou pas? si oui, est-t-elle montée progressivement dans un paris à la fois occupé par les autorités allemandes et soumis aux dictats de vichy qui en matière de famille prône un modèle type : celle-ci doit être, entre autre, solidaire et féconde. de ce fait il s'agit aussi d'analyser la politique de ce régime dans le domaine assez particulier que représente la famille et voir si cette politique n'est pas en réalité une utopie. est-elle vraiment applicable et surtout appliquée ? en matière de violences familiales nous exposerons également les réactions de l'opinion publique, celles des autorités et pouvoirs publics concernés face à ces conduite dans certaines familles : leurs intrusions dans la sphère très privée et également comment sont gérées et réglées ces différentes affaires ; y-a-t-il un durcissement de la justice dans ce domaine ? enfin, même si paris est la zone principale d'étude, il est utile de faire une comparaison en étudiant, assez brièvement, les violences familiales dans une autre grande ville française comme marseille afin de percevoir s'il existe véritablement une différence de comportement dans ce domaine.


  • Pas de résumé disponible.