Le droit face a l'individu numérique : essai sur la création juridique d'une personnalité virtuelle, sa protection et la répression de ses atteintes sur internet.

par Helena Renaille

Projet de thèse en Droit public

Sous la direction de Silvia Preuss-laussinotte.

Thèses en préparation à Paris 10 depuis le 16-12-2009 .


  • Résumé

    Sur internet, personne ne sait que tu es un chien. un petit pas pour la france et l'union européenne, un grand pas pour la communauté internaute : en pleine tourmente autour de la loi création et internet, la commission européenne en adoptant l'amendement bono au cours de l'examen sur le paquet télécom, vient d'agencer le premier pavé du rêve commun à chaque internaute averti et à chaque juriste spécialisé en la matière : l'accès à internet tend à être reconnu comme un droit fondamental. peu explicite encore, noyé dans une masse d'informations, l'idée commence pourtant à faire son chemin et devrait s'imposer comme une évidence au cours des années à venir. pourtant, la majeure partie de la population mondiale n'a pas pris conscience de la véritable révolution qu'a apportée internet et ce, pour des causes tant économiques que techniques : réticences à l'utilisation de nouvelles technologies, peur de l'inconnu, impossibilité technique et matérielle d'origine géographique, incapacité financière... a l'ère de l'information immédiate, le réseau international qu'est internet permet la transmission des télécommunications à une vitesse inégalée phénomène entrainant autant de possibilités accrues que de dérives inquiétantes. les contours de l'individu, personne physique, et de sa dématérialisation sur internet doivent donc être repensés et désormais être appréhendés par le biais de la représentation et la conservation des droits et devoirs de ce que l'on peut appeler notre double numérique, à travers le prisme de phénomènes de société nouveaux comme l'émergence de la génération 'digital native'. cette interprétation moderne du sujet de droit 'dématérialisé', qui a une existence propre sur les réseaux et différente de la réalité physique, passe alors obligatoirement par l'étude des nouveaux réflexes individuels sur internet et des nouvelles habitudes de travail en réseau, engendrant par là-même de nouveaux risques et nécessitant une protection juridique adaptée à l'ère numérique.


  • Pas de résumé disponible.