Ecriture de la survie : la correspondance de la famille allemande Marum-Lunau entre persécutions et exil (1933-1947)

par Caroline Roy

Projet de thèse en Études germaniques

Sous la direction de Hélène Camarade.

Thèses en préparation à Bordeaux 3 , dans le cadre de Montaigne-Humanités , en partenariat avec Clare, Laboratoire (laboratoire) depuis le 17-04-2007 .


  • Résumé

    Notre étude se propose d’interroger les fonctions de la correspondance familiale dans un contexte de persécutions et d’exil, afin de vérifier si le genre épistolaire peut être appréhendé comme une écriture de la survie visant la préservation, la quête et la reconquête identitaire individuelle et collective, comme un moyen d’immunisation (au sens où M. Broszat emploie le terme Resistenz) face aux violences raciales et politiques. Cette recherche se présente ainsi comme une contribution à une anthropologie pragmatique de l’écrit. Si les lettres sont en général analysées par les historiens pour leur valeur documentaire – qui sera ici également à questionner –, elles sont trop rarement envisagées comme le reflet d’un vécu, le creuset de sensibilités ou dans leur fonction d’aide à la survie. Le domaine de recherche de cette thèse déborde ainsi les seules frontières de la discipline historique et nécessite un croisement interdisciplinaire. Nous nous appuierons sur les recherches issues de l’histoire du vécu (G. Noiriel), de l’histoire du quotidien (Alltagsgeschichte), de la micro-histoire (C. Ginzburg), de la recherche biographique (M. Kohli, W. Fuchs-Heinritz), de l’histoire des sensibilités (M. Foucault, N. Elias, A. Corbin) et de l’analyse des affects, de la culture du sensible (A. Farge, P. Laborie) ; nous élargirons notre réflexion aux suggestions venues de l’interactionnisme (E. Goffman ; habitus de P. Bourdieu), de l’anthropologie du changement social, de la théorie des actes de langage (J. L. Austin) et de la linguistique d’énonciation (C. Kerbrat Orecchioni, O. Ducros). La recherche se fonde principalement sur la correspondance d’une famille allemande, les Marum-Lunau, qui regroupe un millier de lettres, conservées à New York et Berlin. En partie juive, cette famille a dû quitter l’Allemagne suite à l’assassinat en 1934 du chef de famille, figure de proue de la social-démocratie allemande.

  • Titre traduit

    Writing to survive : the correspondence of the german family Marum-Lunau betwenn persecutions and exile (1933-1947)


  • Pas de résumé disponible.