Approche constructiviste et socio-interactionniste du phenomene échafaudage : etude contrastive chez les apprenants bresiliens de fle et les apprenants francais de ple.

par Francisca das chagas Caetano (Rousselot)

Projet de thèse en Sciences du langage

Sous la direction de Catherine Le Cunff.

Thèses en préparation à Paris 10 depuis le 01-11-2006 .


  • Résumé

    Notre recherche s'inscrit dans le cadre des études sur l'interaction horizontale, c'est-à-dire l'interaction apprenant-apprenant. dans ce type d'interaction, nous souhaitons étudier la dynamique dialogique des apprenants lorsqu'ils accomplissent des tâches en binômes pour l'apprentissage du portugais langue étrangère (ple) et pour l'apprentissage du français langue étrangère (fle). afin de concrétiser cette étude, nous avons recours aux théories vygotskiennes et néo-vygotskiennes. les premières mettent l'accent sur l'apprentissage scolaire en collaboration dans le développement humain. dans ce sens, vygotski (1997 : 359-361) met en relief la <<zone prochaine de développement>> qui permet à l'enfant de trouver les passages possibles vers le développement cognitif lorsqu'il profite de la direction d'un autre individu plus compétent. les deuxièmes, fondées sur les prémisses de vygotski, trouvent la métaphore nommée <<échafaudage>>. ce terme a été introduit par wood, bruner et bross (1976) dans leur article intitulé <<the role tutoring in problem solving>>. les études qui traitent de ce phénomène interactif ont mis l'accent sur les interactions asymétriques. ainsi, nous envisageons d'étudier l'<<échafaudage>> selon le format d'interaction symétrique, afin d'observer si les fonctions présentées par wood, bruner et ross (1976) apparaissent dans le déroulement des formations inter-discursives des apprenants telles que ces fonctions sont apparues dans le modèle asymétrique d'interaction /...


  • Pas de résumé disponible.