Donizetti et la france, Histoire d'une relation ambiguë, 1831 - 1897.

par Stella Rollet

Thèse de doctorat en Histoire culturelle contemporaine

Sous la direction de Jean-Yves Mollier et de Jean-Claude Yon.


  • Résumé

    Paris, au XIXe siècle, est l’eldorado culturel des artistes du monde entier. Gaetano Donizetti partage avec eux l’espoir d’y connaître la réussite, souhait qu’il réalise dès 1831. Devenu d’abord le principal fournisseur du Théâtre-Italien, il est rapidement sollicité par les grands théâtres lyriques parisiens qui plébiscitent ses ouvrages et veulent se l’attacher. Sa disparition prématurée, en 1848, ne met pas un terme au succès de ses opéras puisque, de 1831 à 1897, pas moins d’une trentaine de ses ouvrages sont représentés à Paris. Ce sont ainsi plus de 3 000 représentations (45 par an en moyenne) qui sont données – sans compter la province. Si les œuvres de Donizetti ne se maintiennent pas toutes durablement au répertoire, plusieurs – La Favorite et Don Pasquale notamment – continuent longtemps à être acclamées par le public. Cette étude, consacrée à « Donizetti et la France », a pour objet de mesurer l’importance du compositeur dans le paysage musical parisien du XIXe siècle mais aussi de comprendre ce que la France lui a apporté. Un dépouillement intégral de la presse ou encore la consultation de nombreuses archives – en France comme en Italie – ont permis de multiplier les angles d’approche. Ainsi, les grandes étapes de sa carrière parisienne sont étudiées mais aussi ses relations avec les différents acteurs de l’univers musical ou bien la question des droits d’auteur, tout particulièrement traitée. L’étude prend aussi en considération des éléments comptables (nombre de représentations, recettes, etc.) afin d’analyser la réception des œuvres autrement qu’au travers du seul prisme de la presse et elle s’efforce de mesurer le degré d’exemplarité de Donizetti en tant qu’agent de transferts culturels et en tant que passeur établissant, à Paris, des liens avec ses réseaux italiens.

  • Titre traduit

    Donizetti and France, story of an ambiguous relationship, 1831-1897


  • Résumé

    Paris, in the 19th century, is the cultural Eldorado of the artists of the whole world. Gaetano Donizetti shares with them the hope to succeed, a wish that comes true in 1831. After becoming the most important provider of the Italian Theater, he is quickly solicited by the big Parisian opera houses where his work is highly acclaimed and they want to be connected with it. His premature demise, in 1848, does not put an end to the success of his operas since, from 1831 to 1897, not less than thirty of his works are performed in Paris. This totals more than 3,000 performances (45 per year on average), not counting the provinces. If the works of Donizetti do not all last permanently in the repertoire, many – La Favorite and Don Pasquale especially- continue to be appreciated by the public for a very long time. This study, devoted to « Donizetti and France », has for its goal to measure the importance of the composer in the musical landscape of the 19th century as well as to understand what France brought to him. A complete examination of the articles by the press and the consultation of many archives, in France and in Italy, allows one to find multiple points of view. Thus, the major stages of his Parisian career are studied. His relationship with the different actors in the music world, as well as the question of copyrights are also particularly examined. The study also takes into consideration some quantifiable elements (number of performances, box office receipts, etc.) in order to analyze the reception of his works beyond what is found from the perspective of the press. It strives to measure the degree that Donizetti was an exemplary model for cultural transfers as well as being a person who succeeded in bringing his Italian connections to Paris.