La justice pénale et les médias

par Alexandra Pascal

Projet de thèse en Droit pénal et sciences criminelles

Sous la direction de Agathe Lepage.

Thèses en préparation à Paris 2 , dans le cadre de École doctorale de droit privé (Paris) depuis le 11-07-2011 .


  • Résumé

    Les affaires pénales tendent depuis une cinquantaine d'années à être de plus en plus médiatisées. ce constat s'explique en raison de la multiplication des supports, et de l'intérêt croissant que les journalistes portent aussi bien aux simples faits divers, qu'aux affaires politico financières. L'utilisation des médias par les acteurs du monde judiciaire marque également une évolution certaine, qui révèle la nécessité d'un recours mesuré, théoriquement encadré par les principes du respect du secret de l'instruction, et celui de la présomption d'innocence. les enjeux diffèrent ; celui des médias est de nature économique,tandis que celui de la justice pénale est notamment de valoriser le bon fonctionnement du système judiciaire. Il existe un décalage entre le temps médiatique et le temps judiciaire. les journalistes sont contraints de travailler dans l'urgence. malgré l'élaboration récente de procédures permettant un traitement accéléré de certaines infractions, il n'en demeure pas moins que l'exécution de la justice pénale requiert une certaine lenteur. ces diverses réflexions soulèvent de nombreuses questions telles que l'impact de la médiatisation d'une affaire sur l'opinion publique, et les conséquences qu'elle peut avoir sur les choix en matière de politique pénale. quels peuvent-être les dangers engendrés par la médiatisation de la justice pénale? dans quelle mesure les grands principes démocratiques sont-ils mis à l'épreuve?


  • Pas de résumé disponible.