Diglossie et hybridation linguistique au sein de la communauté gitane catalane de montpellier

par Sylvain Pradeilles

Projet de thèse en Sciences du langage

Sous la direction de Carmen Alén Garabato.

Thèses en préparation à Montpellier 3 depuis le 15-10-2010 .


  • Résumé

    La région de montpellier héberge une population gitane sédentarisée importante. depuis toujours, une partie de celle-ci utilise le catalan comme langue communautaire. jean-paul escudero, dans sa thèse de 1998, a déjà ouvert des pistes pertinentes sur les particularités du catalan des gitans de perpignan. au travers d'une approche plus spécifiquement sociolinguistique, nous souhaitons étudier la situation de diglossie qui est en jeu au sein de cette communauté, plus particulièrement sur la région de montpellier. tous parlent en effet un catalan très spécifique, mais aussi le français nécessaire aux relations avec les 'payou', et le milieu francophone qui les entoure. les gitans de montpellier sont cependant coupés de la zone d'influence culturelle catalane. de plus la scolarisation des jeunes dans le système scolaire francophone progresse peu à peu, ce qui ne va d'ailleurs pas sans poser de nombreuses difficultés. une série d'enquêtes de terrain auprès de cette population permettrait donc d'étudier précisément les relations de diglossie entre français et 'catalan gitan' et éventuellement de repérer les évolutions en cours s'il y en a. on pourra utilement s'interroger sur le conflit diglossique entre les deux langues, leur statut, les représentations qu'elles véhiculent, les stratégies mises en place par les locuteurs. au-delà de ce constat, il pourrait être pertinent de rechercher des marques d'hybridation (marques transcodiques, néocodage...) dans les échanges entre les locuteurs pour étudier si peuvent apparaître des dynamiques d'évolution ou des mécanismes de résistance. cette recherche pourrait éclairer de nombreuses questions. la scolarisation en langue française des enfants a-t-il un impact à long terme sur la langue des gitans ? cette langue est-elle armée pour s'adapter à la modernité, et quelles sont ces modalités d'adaptation s'il y en a ? perçoit-on une érosion des spécificités du catalan au profit du français omniprésent dans l'environnement ? ou au contraire ce catalan des gitans reste-t-il vivant et dynamique grâce à des stratégies qu'il conviendrait de décrire ? du fait de la richesse du sujet de cette recherche nous ne doutons pas que des nouvelles interrogations ne manquerons pas d'apparaître au fur et à mesure de l'avancement des travaux.


  • Pas de résumé disponible.