La poétique du décentrement dans l’œuvre de Violette Leduc

par Alison Péron

Thèse de doctorat en Littérature et civilisation françaises

Sous la direction de Mireille Calle-Gruber.

Thèses en préparation à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de École doctorale Littérature française et comparée (Paris) , en partenariat avec Université de la Sorbonne Nouvelle (Paris) (établissement de préparation) et de Théorie et histoire des arts et des littératures de la modernité (Paris) (laboratoire) depuis le 08-11-2010 .


  • Résumé

    Cette thèse tente d’analyser comment les œuvres de Violette Leduc ont remis en cause, de façon avant-gardiste, les normes de sexe, de genre et de sexualité dans l’écriture de fiction. Différentes méthodes critiques sollicitées durant le travail permettent de mettre au jour le lien intime et corporel qu’entretient Violette Leduc avec ses œuvres. Ces méthodes permettent également d’entrevoir une poétique décalée, décentrée, qui déconstruit les genres littéraires et offre de nouveaux points de vue sur le monde. Il s’agit par conséquent de montrer dans ce travail que c’est à travers la poétique et non la rhétorique que l’auteure façonne, à la façon de l’artisan, une résistance à la norme. Trois concepts majeurs servent d’outils critiques à l’étude des textes : la performativité, la déconstruction et la limite toujours floue entre réalité et fiction. Ces outils, confrontés aux trois thèmes principaux de la corporéité, de la sexualité et de l’infra-ordinaire qui sont analysés de près dans ces recherches, remettent en question les désignations de « sexe », de « genre » et de « sexualité ». La position du lecteur se voit elle-même décentrée, afin qu’il puisse accéder aux « trésors à prendre » du texte. Il en résulte, conséquemment, la nécessité de reconsidérer les processus de la poétique et les impacts philosophiques, sociologiques et politiques de ces textes.

  • Titre traduit

    The poetics of the shift in Violette Leduc’s work


  • Résumé

    In this thesis we have tried to analyze how the works of Violette Leduc challenged, in an avant-garde manner, the norms of sex, gender and sexuality in fictional writing. Various critical methods have helped reveal the physical and intimate relationships between Violette Leduc and her own body of work. They have also helped foresee a shifting, off-centered poetics that deconstructs the literary genres and offers alternative views of the world. Hence we have aimed at displaying how the writer crafted, crafts(wo)manlike, a resistance to norms through poetics rather than rhetoric. Three main concepts have been used as critical tools for text analysis : performativity, deconstruction, and an ever-blurred limit between reality and fiction. Confronted to the three main themes of corporeity, sexuality and infra-ordinary – which are thoroughly examined in this work – these tools help questioning the very notions of sex, gender and sexuality. The reader himself is urged to shift off-center in order to get access to the texts’ « treasures to-be-taken ». It has appeared necessary, then, to reconsider the process of poetics and the philosophical, sociological and political impact of these texts.