Le développement du tourisme dans les espaces de nature protégés européens

par Caroline Pouliquen

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Philippe Violier.

Thèses en préparation à Angers , dans le cadre de Ecole doctorale Droit, Economie-Gestion, Sociétés, Territoires (Nantes) depuis le 01-10-2008 .


  • Résumé

    Au XIXe siècle, les premiers espaces protégés d'Occident durent lier une mission de protection de l'environnement à celle d'accueil du public, et notamment des touristes. Ce double objectif se retrouve aujourd'hui dans des espaces protégés qui se veulent, depuis 1970, intégrateurs. Une première étude (2006- 2008) au sein d'un Parc Naturel Régional avait révélé l'existence d'une tension entre l'objectif de protection et celui de développement touristique : les touristes y étaient perçus comme une menace, et les gestionnaires se consacraient plus volontiers à la protection. Dans cette thèse, nous avons voulu prolonger la réflexion à partir de trois espaces : le Parc National du Lake District (Royaume-Uni), l'Espace Naturel de Doñana (Espagne) et le Parc Naturel Régional du Verdon (France). Notre enjeu est de vérifier si la même tension entre protection environnementale et développement touristique y est sensible, dans quelle mesure, et pour quelles raisons cette tension se manifeste (ou non). Après une analyse de contenu mettant en lumière la façon plutôt sévère dont le tourisme est traité dans les discours, l'étude de l'aménagement des espaces, du système d'acteurs en présence et des chiffres du tourisme montrent une rupture totale entre les espaces protégés, leurs gestionnaires et les touristes dont les pratiques ne sont pas comprises ni acceptées. L'étude de facteurs culturels et historiques permettant d'expliquer une telle tension révèle la forte influence de l'ancienneté du tourisme dans le lieu, de l'ancrage artistique, de l'histoire politique, religieuse et économique sur la définition de la nature et l'acceptation du tourisme dans chaque espace.

  • Titre traduit

    Tourism development in European protected areas


  • Résumé

    During the 19 th century, the first protected areas in the Western world were created and had two missions to fulfil : environmental protection and promoting opportunities for enjoyment in order to welcome tourists. Since 1970 newly created protected areas have followed this double goal. The first 'Parc Naturel Régional' we studied from 2006 to 2008 had such goals but the relationship between the environmental protection goal and the tourism development goal was very tense. Tourists were seen as a threat, and managers had rather focusing on environmental protection. This thesis deals with three protected areas : the Lake District National Park (UK), the 'Espacio Natural de Doñana' (Spain) and the 'Parc Naturel Régional du Verdon' (France). What is at stake is the discovery of whether or not the tension is real between environmental protection and tourism in these areas. We aim at understanding in what way this tension can be felt and the reasons why these areas experience this tension (or not). After a content analysis showing that words used by managers were quite severe about tourists, we study the way the area is spatially ordered, the relationships between actors, and statistics in tourism, revealing a total breaking off between the protected area, managers and tourists, whose practices are not understood nor accepted. The study of cultural and historical factors that can explain this tension shows a strong influence of the history of tourism, artistic heritage, political and economical history on the way nature is defined and the way tourism is accepted in each area.