'les peuples elus?', le rapport entre le capital culturel, les relations de pouvoirs et la distribution de l'aide internationale dans les pays en voie de developpement.

par Beth Sarlandie (Packer)

Projet de thèse en Sociologie

Sous la direction de Michele Leclerc-olive.

Thèses en préparation à Paris, EHESS depuis le 10-12-2009 .


  • Résumé

    Cette thèse vise à proposer une explication à la distribution inégale des aides internationales à travers les différentes régions sociogéographiques des pays en voie de développement. nous traiterons de cette question en trois points. premièrement nous aborderons les répercussions de cette distribution inégale sur les communautés locales. notre objectif est de comprendre les raisons de la disparité de concentrations d'aide internationale entre les différentes régions sociogéographiques en dépit de leurs besoins semblables d'aide. dans un deuxième temps, nous étudierons l'impact de l'intervention étrangère et sa distribution inégale, sur les relations de pouvoir au sein de ces régions ainsi qu'à l'échelle mondiale. et finalement nous nous pencherons sur l'implication que les diverses situations coloniales peuvent avoir sur les modèles de pouvoir, à l'intérieur des communautés visées par l'aide internationale au développement. dans le cadre de cette investigation, l'accent est mis sur les différentes façons dont la culture agit sur la distribution d'aide internationale et les modèles de pouvoir qui en résultent. notre hypothèse est qu'une connaissance des répertoires culturels, des valeurs sociales normatives et du discours de la communauté d'aide internationale est une forme de capital culturel qui joue un rôle primordial dans la répartition du pouvoir dans les pays en voie de développement.


  • Pas de résumé disponible.