Le statut légal de minorites religieuses en france et en grece 'approche historique et juridique'

par Maria Papadogeorgopoulou

Projet de thèse en Droit public

Sous la direction de Philippe Nelidoff.

Thèses en préparation à Toulouse 1 depuis le 01-12-2009 .


  • Résumé

    Introduction une approche générale - la france et la grèce: un état laïque et un état strictement orthodoxe - les sectes et les religions des immigrés première partie – approche historique 1. les périodes historiques: a. la france b. la grèce –périodes ou`les minorités religieuses ont afflué dans les deux pays? origines géographiques de ces minorités. pourquoi ces déplacements ? sont-elles absorbées par la population nationale ou sont-elles isolées ? les problèmes que ces minorités ont crées. 2. la provenance historique des sectes: a. la france b. la grèce – le terme '' secte '' 'contenu et exemples' 3. les immigrés dans les deux pays et leurs appartenances religieuses d' un point de vue historique. le cas des musulmans en particulier. la question historique du terrorisme. 4. du passé au présent: a. la france b. la grèce- ressemblances et différences entre les deux pays . deuxième partie – approche juridique 1. la constitution et les lois : a. la france b. la grèce –la question des libertés publiques : les libertés de conscience, de pensée, de culte et la protection de minorités religieuses. les sectes respectent-elles les droits à la vie et de la personne protégés par la constitution et les lois ? p.ex. suicide, transfusion de sang, objection de conscience et service militaire etc … 2. la jurisprudence des tribunaux nationaux et aussi de la cour européene des droits de l' homme 'p.ex. kokkinakis contre la grèce 1993, saints monastères contre la grèce 9/12/1994, manoussakis et autres contre la grèce 1996, valsamis contre la grèce 1996, pentidis et autres contre la grèce 1997, l' eglise catholique de chania contre la grèce 1997, thlimmenos contre la grèce 1997, tsirlis et kouloumbas contre la grèce 1997 etc' concernant la vie publique et la vie privée quant aux minorités religieuses: a. la france b. la grèce 'p.ex. le serment religieux et aussi le serment du président de la république, l' enseignement du cours de religion dans les écoles,le service militaire pour les objecteurs de conscience, la prescription de la religion sur les cartes d' identité, la crémation, l' égalité aux impôts pour les prêtres orthodoxes ou hétérodoxes etc' 3. le respect des droits de minorités religieuses dans la vie quotidienne aujourd'hui : a. en france b. en grèce 'minarets, temples légaux ou secrets, foulards, écoles, les mariages mixtes etc …' – respect des différences et compatibilité avec les lois nationales et les bonnes mœurs. 4. les minorités religieuses dans le cadre d' union européenne - l' europe est-elle prête à accepter et à absorber les minorités religieuses ? – les attentes des minorités religieuses en france et en grèce par rapport à l'union européenne . conclusion solutions proposées: respect des cultures différentes en particulier au plan religieux et respect des lois nationales.


  • Pas de résumé disponible.