L'organisation communautaire par les femmes africaines américaines a chicago.

par Carrie Powell

Projet de thèse en Sociologie

Sous la direction de Anne Raulin.

Thèses en préparation à Paris 10 , dans le cadre de Ecole doctorale Economie, organisations, société (Nanterre) , en partenariat avec "Sophiapol EA 3932 laboratoire (laboratoire) depuis le 17-07-2009 .


  • Résumé

    En puisant dans une tradition propre à la communauté africaine-américaine d'entretenir et d'étendre les liens familiaux et communautaires, par l'institution des « autres mères communautaires » d'une part et par la tradition de l' » activist mothering » d'autre part, les femmes africaines américaines se sont organisées au sein de leur communauté par faire face aux problèmes qu'elles rencontrent en société. s'étant fédérées autour des combats abolitionniste et suffragiste au cours du 19ème siècle, cette solidarité donnera naissance à un réseau de clubs de femmes noires activistes, issues de classes différentes, puis à un féminisme noir dans un contexte sociétal raciste. dans cette thèse, dans le nouveau contexte politique donné par la nouvelle présidence des etats-unis, et compte tenu des formes de socialisation différentielle par genre dues a la minière dont hommes et femmes se définissent dans la société (conceptions de la nature humaines, du conflit, du pouvoir et de la politique, du leadership et des processus d'organisation), je souhaiterais étudier les dynamiques actuelles de l'organisation de la communauté par les femmes africaines américaines, du point de vue d'une anthropologue franco-américaine, étude qui fera l'objet d'une enquête à chicago.


  • Pas de résumé disponible.