Les agacements des propriétaires de chiens et leurs chiens en milieu public urbain

par Elodie Perrin (Pari)

Thèse de doctorat en Aménagement de l'espace, urbanisme

Sous la direction de Florence Gaunet.


  • Résumé

    L'objectif de ce travail naturaliste est de décrire les pratiques des prorpriétaires de chiens et de leurs chiens dans des espaces publics afin d'obtenir une vue d'ensemble de leurs caractéristiques et de leurs agencement. Ceux-ci sont caractérisés à travers 4 questionnemens : Qui sont les propriétaires de chiens et leurs chiens? Quand investissent-ils l'espace public urbain? Comment se déplacent-ils dans l'espace public urbain et quelles sont leurs activités? L'observation systématique de 7 terrains a été effectuée. Les résultats montrent une faible variabilité inter-terrain des caractéristiques des dyades, que celles-ci adaptent leurs modalité de présence en fonction des usages des espaces et des contraintes qu'elles y rencontrent. Les dyades maître-chien adaptent leurs activités en fonction des terrains et des éléments présents dans l'environnement. Cette étude exhaustive montre l'adaptation constante des dyades à différents types d'espace urbains.

  • Titre traduit

    Owners and their dogs in urban public areas


  • Résumé

    This naturalistic study seeks to describe the practices of dog owners and their dogs in urban public spaces in order to arrive at an overview of their characteristics and their movements. Four questions characterize the placements of dogs and their owners in urban spaces : Who are the dog owners and the dogs? When do they move about in public urban space? How do they move about in the urban space? What activities do they engage in? We systematically observed seven areas. The results show a low inter-area variability of the characteristics of owners and dogs, that dyad adapt the modalities of their presence according to how space can be used and the constraints they are likely to encounter. Dog-owner dyads adapt their activities to the area and the elements in their environment. This exhaustive study highlights the constant adaptation of human-dog dyads to different types of urban spaces.