L'expression de l'intériorité en danse moderne et contemporaine.

par Veronique Berthier (Pressard)

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Georges Vigarello.

Thèses en préparation à Paris, EHESS , dans le cadre de École doctorale de l'École des hautes études en sciences sociales depuis le 01-10-2005 .


  • Résumé

    Le passage d'une extériorité codifiée à la recherche d'un mouvement intérieur en danse constituera l'objet de notre étude avec la question de l'émergence du sujet-dansant posée en filigrane. la période de rupture entre académisme et modernité en danse sera analysée dans le sens d'une évolution culturelle plus générale incluant le phénomène de naissance de l'individu auquel est intimement lié l'accroissement de la notion d'égalité et une liberté corporelle plus marquée. une étude sur l'intériorité physique retiendra notre attention avec la visée de mettre en évidence le processus d'une prise de conscience progressive de la sensibilité interne du danseur moderne (transformation de l'univers psychologique et sensible) à partir de la belle époque. l'impact de la danse moderne sur la culture du temps et réciproquement fera l'objet d'investigations précises permettant une mise en perspective du goût collectif du public d'une époque pour une certaine approche du corps dansant en étroite relation avec les échos des production dansées. les écrits de danseurs, chorégraphes, théoriciens du mouvement, sociologues, historiens, psychologues et philosophes constitueront le socle informatif et conceptuel de la recherche sans omettre les considérations d'écrivains sur la question. les rencontres de danseurs, chorégraphes, fondées sur un questionnement de leurs pratiques et de leurs << ressentis >> permettront à l'analyse de s'ancrer dans la réalité et l'actualité de l'objet d'étude.


  • Pas de résumé disponible.