Empreintes du corps malade sur le corps féminin à l'adolescence: l'exemple du diabète insulo-indépendant. Etude clinique et projective

par Stephanie marie Poumeyrol

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de François Marty.

Thèses en préparation à Paris 5 , dans le cadre de Ecole Doctorale Cognition, Comportement, Conduites Humaines depuis le 01-10-2006 .


  • Résumé

    Notre recherche porte sur les retentissements d'une maladie chronique, le diabète insulino-dépendant, sur le processus d'adolescence au féminin. a travers une approche psychodynamique du sujet, nous étudierons l'impact potentiellement délétère de la maladie sur le travail d'autonomisation et d'identification sexuelle d'adolescentes âgées de 12 à 17 ans. les éléments fantasmatiques réveillés par cette maladie en terme de dépendance et de passivité menaçante, ainsi que la spécificité d'un << travail de la maladie >>, selon les termes de jean-louis pedinielli, centré sur des perceptions externes seront appréhendés selon le moment d'apparition du diabète (enfance/adolescence). notre méthodologie alliera un entretien semi-directif à la passation de deux tests projectifs (rorschach et tat). il s'agit d'analyser la teneur des conduites d'auto-sabotage (non-compliance au traitement) retrouvées au sein de cette population, et d'approfondir la question de l'élaboration du féminin en soi face à une atteinte chronique au traitement intrusif et exigeant.


  • Pas de résumé disponible.