Le corps et la politique - du corps refuge au corps supplicié (mishima - coetzee - delillo)

par Aymeric Patricot

Projet de thèse en Littératures et civilisations comparées

Sous la direction de François Lecercle.

Thèses en préparation à Paris 4 depuis le 22-11-2005 .


  • Résumé

    Nous nous sommes penchés dans notre dea sur la difficulté qu'éprouvaient certains romanciers contemporains à décrire la violence qu'ils avaient pourtant choisie comme thème de leurs œuvres. nous aimerions restreindre cette question, dans le cadre d'une thèse, à celle du rapport entre le corps et la violence politique : comment s'intègre un corps dans un échiquier politique ? quelles pressions subit-il, quels sévices ? quelle résistance peut-il éventuellement opposer ? il peut être intéressant de nous pencher sur trois auteurs éloignés dans l'espace, mais s'intéressant à trois stades de développement économique : j.m. coetzee (né au cap en 1940) dans une afrique du sud blessée par la recrudescence de guerres tribales - mais espérant renouer un jour avec la prospérité ; yukio mishima (1925-1970), dans un japon s'apprêtant à adopter le modèle américain et résistant à cette idée . don delillo (né à new york en 1937)dans un système d'évolution très rapide - un système d'accumulation du capital, hanté par des rêves de violence universelle, et fantasmant la régénérescence des corps sous forme de données numériques. quels sont les trois modes spécifiques d'intégration du corps dans un tel système ? quels sont les trois modes spécifiques de résistance


  • Pas de résumé disponible.