La france : mère ou fille de la francophonie ? etude des relations entre la littérature française et les littératures francophones, en particulier des antilles, d'algérie et d'afrique subsaharienne.

par Marine Piriou

Projet de thèse en Littératures française et francophone

Sous la direction de Beïda Chikhi.

Thèses en préparation à Paris 4 depuis le 20-11-2006 .


  • Résumé

    Ma thèse se divise en trois parties principales. l'enfantement douloureux de la francophonie porte sur le processus historique de formation de la francosphère littéraire et culturelle, du seizième au vingt et unième siècle. elle expose la conception française de l'altérité depuis le seizième siècle jusqu'à la décolonisation et s'intéresse à la représentation de l'autre conquis dans la littérature française des dix-neuvième et vingtième siècles. le roman d'un spahi de loti, voyage au congo et le retour du tchad de gide, et l'afrique fantôme de leiris y sont étudiés comme la mulâtresse solitude de schwarz-bart et nedjma de kateb dans le cadre de la compréhension de la problématique de la figure du métis. elle souligne le rôle ambigu de la langue française dans la construction de la francophonie. l'émancipation de la francophonie démontre le dynamisme de cet espace en mutation via la description de la métamorpose graduelle de ses littératures. elle définit l'altérité incluse de la francosphère et ses origines historiques via l'étude du polygone étoilé de kateb et du gone du chaâba de begag. elle met en exergue l'ambivalence culturelle de senghor, et en déduit les relations oedipiennes qui déchirent les littératures francophones et la littérature française en s'appuyant sur les oeuvres de césaire, de chamoiseau, et de camus /...


  • Pas de résumé disponible.