Approche du mouvement du rythme musical par le mouvement graphique de l’auditeur Représentations graphiques enactives de patterns rythmiques percussifs par des enfants de cinq ans

par Valerie Ometak

Thèse de doctorat en Musique et musicologie

Sous la direction de François Madurell.

Thèses en préparation à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Concepts et langages (Paris) depuis le 17-11-2010 .


  • Résumé

    Cette thèse porte sur le rythme musical considéré sous l’angle particulier de son mouvement et entreprend une approche empirique de cette notion abstraite, en l’absence de consensus sur la définition du rythme et d’une théorie scientifique sur le mouvement en musique. Différentes conceptions théoriques du mouvement sont exposées suivant que le rythme musical est considéré comme un objet, un phénomène ou une forme dynamique. Ces points de vue sont enrichis de données empiriques sur la description du rythme par les mouvements de l’auditeur. A l’appui de ce cadre de référence, la forme dynamique est saisie comme outil conceptuel et méthodologique qui permet de cerner les qualités dynamiques du rythme suivant l’évolution temporelle de ses éléments dynamo-agogiques, supposés porteurs d’informations de vitesse du mouvement, et d’analyser cette forme dynamique musicale par les formes dynamiques graphiques tracées par l’auditeur lors de l’écoute du rythme. Cet outil est testé dans une expérience exploratoire durant laquelle on enregistre les traçages effectués avec un stylo numérique par 33 enfants de 5 ans, sujets enactifs, lors de la représentation graphique de 24 brefs patterns percussifs. Les 792 traçages avec l’environnement sonore sont étudiés avec deux méthodes de comparaison de l’évolution temporelle du graphisme et du rythme. L’analyse de l’appariement de ces formes dynamiques rythmiques et graphiques met en évidence des liens solides entre des propriétés d’intensité et de durées des rythmes et des propriétés formelles et dynamiques des graphismes des auditeurs.

  • Titre traduit

    Approach of Rhythmic Musical Motion by Listener’s Graphic Movement Enactive graphical representations of rhythmic percussive patterns traced by five-year-old children


  • Résumé

    Given the lack of a consensual definition of rhythm and of a scientific theory of musical motion, this dissertation approaches empirically the abstract notion of the motion conveyed by musical rhythm. We present several theoretical conceptions of motion, musical rhythm being alternatively considered as an object, a phenomenon or a dynamic form. These points of view are completed with empirical data describing rhythms through listener’s movements. Within this framework, we use the dynamic form as a conceptual and methodological tool giving insights into the rhythm dynamics according the way their dynamo-agogic elements, assumed to convey information regarding motions' speed, change over time. It also allows the analysis of this musical dynamic form through the graphical dynamic form drawn by the listeners as they listen to a rhythm. This tool was tested in an exploratory experiment on 33 five-year-old enactive subjects, during which the movements of an electronic pen were recorded as the children were asked to draw an enactive graphical representation of 24 brief percussive patterns. The 792 tracing samples thus generated as rhythms unfold are studied with two methods comparing the respective temporal changes of tracing movements vs rhythms. Pairing these graphical and rhythmic dynamic forms for analysis exhibited strong links between the properties of intensity and duration of rhythms on one hand, and dynamic and formal properties of the graphical patterns generated by the listeners on the other hand.