Neuroeconomie des interactions sociales : vers une incorporation de la confiance.

par Olivier Oullier

Projet de thèse en Sciences économiques

Sous la direction de Sylvie Thoron.

Thèses en préparation à Paris, EHESS depuis le 15-01-2010 .


  • Résumé

    La combinaison de concepts et de méthodes de neurosciences (e.g. imagerie cérébrale, neurophysiologie, neuroendocrinologie) avec la théorie des jeux fournit aujourd'hui des perspectives originales qui pourraient mener à une meilleure compréhension des interactions sociales tout autant que les préférences et les échanges économiques entre deux (ou plusieurs) individus. ce nouveau champ de recherche pluridisciplinaire est connu sous le nom de neuroéconomie des interactions sociales. mais l'apport des neurosciences en économie expérimentale ne représente qu'une considération partielle du rôle du corps humain dans les décisions économiques. ainsi, les expressions faciales, la gestuelle, la posture ou la simple présence physique peuvent-elles aussi influer sur les décisions économiques. notre projet vise à utiliser conjointement les sciences pour explorer le rôle du corps et de la présence physique dans l'émergence et la dissolution de la confiance économique.


  • Pas de résumé disponible.