Le pnud et le développement humain.

par Languy Ossebi

Thèse de doctorat en Droit public

Sous la direction de Guy Feuer.

Thèses en préparation à Paris 5 , dans le cadre de ECOLE DOCTORALE 262 depuis le 01-10-2005 .


  • Résumé

    Le Programme des Nations Unies pour le développement est aujourd’hui l’institution phare en matière de soutien international des pays pauvres, vers le progrès. Le PNUD, s’efforce d’accroitre les richesses de ces pays, mais il établit également une coopération entre le monde en développement et les pays industrialisés. L’action du PNUD en matière de lutte pour l’amélioration des conditions de vie, de l’éducation, de la santé des populations s’inscrit comme une réponse aux interrogations sur la croissance et le développement. L’amélioration des conditions de vie des populations, est l’axe indiscutable pour assurer un changement durable au monde en développement. Depuis plusieurs années, il étudie les composants du développement humain destinés à apporter un consensus pour, améliorer et accélérer l’épanouissement de l’homme dans son milieu social. Malgré les crises économiques et les précédents exemples de réussites de pays en développement, la croissance restait jusqu’à très récemment un phénomène qui se basait sur l’application des principes soit durables soit quantitatifs. Le développement, n’est donc plus concevable comme une simple donnée quantitative mais désormais qualitative puisque la mise au point du concept de développement humain, se base sur la capacité d’offrir un développement autocentré sur l’homme. La crise de la croissance, oblige les hommes à étendre les pouvoirs de jouissance des richesses acquises des transformations économiques, culturelles et technologiques afin d’agrandir la sphère des capacités humaines. Jamais le genre humain n’a engendré autant de richesses, de possibilités, de puissance économique. L’analyse de la place de l’homme, dans la société économique du XXIe siècle devient une véritable reconquête juridique. Mettre au point un concept novateur de développement, c’est démontrer que la doctrine est d’un point de vue formel, le point départ d’une approche axée, sur la vulgarisation et la sensibilisation pour tous les partenaires du développement à visage humain .


  • Pas de résumé disponible.