Les propriétés énonciatives du discours politique gabonais : coénonciation, ethos, construction de l'allocutaire

par Didier Ndoba makaya

Projet de thèse en Sciences du langage

Sous la direction de Laurent Perrin.

Thèses en préparation à l'Université de Lorraine en cotutelle avec l'Université de Lorraine , dans le cadre de Ecole doctorale Fernand Braudel (Nancy-Metz) depuis le 20-12-2010 .


  • Résumé

    Notre projet de recherche a pour objet d'analyser les propriétés énonciatives (et argumentatives, interactionnelles) associées aux productions discursives issues de la sphère politique gabonaise. le corpus de référence est constitué essentiellement de discours de ministres, députés, sénateurs et autres responsables politiques. adoptant la démarche de l'analyse du discours, nous tenterons de dégager les spécificités énonciatives de ce discours politique et de circonscrire les rapports entre langage et pouvoir, en privilégiant quelques axes de réflexion. (1) notre investigation repose sur diverses approches énonciatives et notamment argumentatives et intéractionnelles du discours. dans son ouvrage l'argumentation dans le discours, ruth amossy, citant chaïm perelman, fait état de l'importance du destinataire dans le discours argumentatif : « on parle toujours pour et en fonction de quelqu'un ». le message argumentatif est profondément influencé par la construction de l'allocutaire. nous ferons l'hypothèse, dans le cas d'espèce, que ce « quelqu'un » auquel les discours politiques s'adressent, dans nos données, n'est pas celui que l'on pense être a priori. en effet, ce discours est toujours orienté, en réalité, vers l'autorité politique, incarnée et symbolisée par le président. la dimension rituelle, et la dimension collective de l'énonciation, méritent également d'être explorées, ainsi que les notions de coénonciation, et d'ethos (préalable, discursif). (2) cette configuration énonciative, qui s'inscrit de manière itérative dans les discours politiques gabonais, peut-elle être corrélée à la formation discursive qui sous-tend l'espace de communication politique. pour éclairer ce point, nous examinerons également la production de sens dans le lexique politique gabonais.


  • Pas de résumé disponible.